Une pomme et une noix en même temps !

L'anacarde ou noix de cajou.
90% des noix brutes produites par le Burkina chaque année sortent du pays sans être transformées. Les noix brutes s’en vont en Inde et au Vietnam, qui sont aujourd’hui les champions du monde de la transformation. Elles y prennent 80% de leur valeur. Elles se retrouvent ensuite sur la table des Américains (50% de la consommation mondiale) et des Européens (~25%).
Une seule unité de transformation pour l'instant, à Bobo Dioulasso. La SOTRIA/B, c’est 80 kg de noix brutes par jour par ouvrier, 15 tonnes d’amandes de cajou grillées exportables par mois : un seul container standard du commerce international. (Boris Martin)
Une activité à développer.

fermer la fenêtre