une bonne façon de garder le sourire

Au Burkina Faso, pays où soixante ethnies cohabitent plutôt harmonieusement, la "parenté à plaisanterie" est une vieille tradition, peut-être d’origine peul. Entre membres d’ethnies différentes on peut se lancer des taquineries si vives qu'elles confinent parfois à l’insulte. Et pourtant, tout finit par des rires... Déconcertant, n’est-ce pas ?
En réalité ces échanges sont très codifiés et servent à "briser la glace". Par exemple cette parenté existe entre Mossi et Samo, Bobo et Peul, Dagara et Sénoufo, Bissa et Gourounsi, Gourmantché et Yarcé. Un Mossi plaisantera donc avec un Samo et non avec un Peul.
Surtout ne prenez pas l’initiative du jeu !! Il faut très bien se connaître et s'apprécier pour se "disputer" de cette façon !

fermer la fenÍtre