Une filière soja à Diébougou

 

 

Le soja est connu et utilisé depuis plusieurs années en Afrique de l'Ouest. Avec l'appui de l'Etat Burkinabé, le groupe CIDR termine la mise en place d'une filière de production à Diébougou.

Une relance encouragée par l'État

 

Depuis 2004, le ministère de l'agriculture veut relancer la culture du soja dans toutes les régions où les conditions naturelles le permettent. La Bougouriba en fait partie.

Salif DIALLO :
"À l’opposé du coton, le soja fertilise le sol en lui apportant de l’azote. En outre, le soja présente de nombreux atouts en tant que constituant majeur dans l’alimentation humaine et animale. En effet, la graine de soja contient 40% de protéines. Soit plus que toute autre source alimentaire végétale ou animale que l’on trouve en Afrique. Le soja contient également 20% d’huile insaturée à 85% et sans cholestérol. À partir du soja, il est possible de créer une multitude d’aliments parmi lesquels on peut citer le lait, le yaourt, les biscuits, les aliments pour bébés, du soumbala, des sauces, du couscous, des bouillies, du tô, des beignets, de la salade de soja germé etc. Les tiges et les tourteaux de soja sont également utilisées dans l’alimentation du bétail."

 

Pieds de soja en culture pluviale

Des échos partout favorables

Extrait de http://www.abcburkina.net/content/view/430

 

Le soja,
c'est bon pour la santé,
c'est bon pour le porte-monnaie.

L'autre jour en me rendant à Bobo-Dioulasso, je me suis arrêté à Wahabou pour saluer un ami. Je l'avais aidé à trouver des semences de soja, et il me disait combien il était content. Il avait semé un yorouba de soja, et il en avait récolté 18 ( 3 tines ).

Puis il ajoutait : "Mais c'est surtout ma femme qui est contente. Tous les 10 jours, elle prépare un yorouba de soja et en fait du soumbala. Ses voisines sont au courant et viennent régulièrement lui acheter son soumbala de soja, qu'elles trouvent très bon. À chaque fois elle gagne 1 600 F ou 1 650 F." Cela lui rapporte donc près de 5 000 F par mois, pour les besoins de sa famille. Cet ami me disait que cette année, il allait en cultiver davantage.

Je lui ai répondu : "N'hésite pas à en faire davantage, car c'est bon pour la santé : pour la santé des adultes, et pour la santé des enfants. Si vous voulez que votre famille soit en bonne santé, voici ce que je vous conseille.

Chaque jour vous donnez une cuillerée à soupe de farine de soja à chacun des membres de la famille. Comment faire ? C'est très simple.
Si votre famille se compose de 6 personnes, vous mélangez 6 cuillerées à soupe de farine de soja à la farine de mil ou de maïs avec laquelle vous allez préparer le tô de la famille.

Bon appétit. Bonne santé."
Têngembiiga.

 

Les graines de soja sont dures et se conservent bien.

 

Le groupe CIDR a créé la filière soja à Diébougou

 

Vous trouverez des explications sur cette action sur son site à l'adresse suivante  :
http://www.groupecidr.org/BURKINA-FASO-Structuration-de,262.html

 

Le logo du Groupe associatif CIDR département Afrique

Retour page «idées» | Retour page d’accueil