FcB a subventionné, aidé à construire, à équiper puis agrandir la maternité de Diébougou.

Celle-ci est notre orgueil et notre souci constant. Songez que 1400 enfants y sont nés depuis son inauguration !

Là, c'est la salle de travail.

la salle de travail est prête
batik mère enfantIci, la salle commune, ou salle d'accueil, avec ses lits parfois tous occupés.
la salle d'accueil
décor de l'entrée

Les jeunes floiracais qui ont participé à cette œuvre ont écrit leurs prénoms à l'entrée. Ces prénoms deviennent parfois ceux de bébés de Diébougou. C'est d'ailleurs devenu une tradition: chaque fois que des jeunes floiracais vont apporter quelque chose à la maternité, on relève leurs prénoms pour les proposer aux mamans !

La bibliothèque municipale de Diébougou en partie équipée par nos soins.

Félix Ouattara, quand il en était le responsable, est venu faire un petit séjour de formation à Floirac. Il a pu observer le fonctionnement du CDI du collège Georges-Rayet et de la bibliothèque Roland-Barthes.

un fouillis signe d'activité
pose devant le bâtiment neuf

 

Participation aux actions du service Jeunesse de la ville de Floirac quand celles-ci concernent la ville jumelle. Ici la construction du bâtiment de planning familial

Voir des images de ce chantier

Voir l'historique des actions Jeunesse

Envoi d'un premier conteneur : à l'intérieur, un camion (!) et du matériel médical fournis par la mairie de Floirac et de généreux donateurs. Notre part a consisté en livres, vêtements et du matériel scolaire donnés par les enfants de Floirac.

Un second container a été envoyé en association avec Ouaga Bordeaux Partage qui nous a concédé 10 m³ : matériel médical, fournitures scolaires et vêtements d'enfants ont été longuement triés et emballés pour ce long voyage.

Notre plus récent envoi, par Mission Air, comprenait principalement 24 ordinateurs pour le lycée municipal et nos correspondants, plus des "consommables" pour la maternité, du petit matériel scolaire et des vêtements.

nos envois sont en majorité pour les enfants

Été 2005

 

Sur le projet de l'Association des femmes de Diébougou, FcB a financé la construction et l'équipement de trois moulins à grains dans des secteurs éloignés et particulièrement démunis. Il s'agissait de soulager le travail de celles qui préparent la nourriture et, si possible, de générer quelques bénéfices réutilisables. Notre participation a été de 4500 euros pour chaque installation.

Financement du matériel de sonorisation mobile permettant aux troupes de théâtre des jeunes de Diébougou d'annoncer leurs représentations (sur des thèmes d'actualité, SIDA, contraception, planification de la famille).

le moulin de Yaotin
les machines