Nos projets
D'autres moulins ?

- Trois moulins à céréales ont été établis (bâtiments, machines et moteurs) à Diébougou avec l'aide financière de FcB, tous dans des zones éloignées du centre. Cette opération que nous suivons depuis plusieurs années se termine a priori en novembre 2007, bien que l'Association des Femmes de Diébougou ait évalué les besoins à 7 moulins en tout (un par secteur) : nous ne voulions pas éteindre l'initiative locale privée dans ce domaine.
Cette position de principe pourra être révisée en fonction des évaluations de l'existant et des demandes.
Affaire à suivre donc.

photo d'inauguration du  troisième moulin
schéma du moulin du secteur 7
un conteneur de 20 pieds
Une ambulance pour les maternités

C'est une grosse affaire, dont on parle depuis un bon moment.
Nous avons adressé un dossier à l'Assemblée Nationale dont le budget prévoit des crédits pour ce type d'actions. Et notre projet (celui des élus aussi, il faut bien le dire) a retenu l'attention pour une subvention de 5000 euros !
Nous voici donc à la recherche du véhicule adéquat, une occasion bien entendu, qu'il faudra soigneusement réviser. La Commune devrait prendre à sa charge le reste du prix d'achat, sa révision, et l'affrètement d'un conteneur.
Ainsi nous pourrions utiliser tout le volume restant pour loger nos cartons de vêtements et d'ordinateurs en préparation !

Envois de matériel médical, ordinateurs, livres et vêtements

- En plus de la maternité que nous essayons d'approvisionner prioritairement en "consommables" chaque fois que c'est possible, nous pensons à équiper les écoles et le lycée municipal.

Dans ces deux domaines, les besoins sont en effet immenses et dépassent de beaucoup les ressources locales.

- Et, tant que nous aurons sur place des relais déterminés à soulager les plus grandes misères, nous voulons aussi y contribuer un tant soit peu par de la distribution pure et simple. Pour toutes ces raisons nous allons poursuivre nos envois par conteneurs.

C'est pourquoi nos collectes continuent, que nous tâchons d'affiner en fonction des besoins exprimés par nos partenaires.

On en a parlé
Toujours à l'état de "désir", il y a cette idée exprimée par les femmes de Diébougou de tirer meilleur profit des noix de karité, grâce à une première transformation. Un peu comme le fait l'association Songtaaba, du côté de Ouagadougou, en intégrant une filière existante.
Il y aurait aussi possibilité de commercialiser une production artisanale de soumbala, un condiment très apprécié confectionné avec les graines fermentées du néré.
Nous pourrions apporter notre soutien à un projet coopératif structuré s'il venait à nous être présenté.
noix de karité
fruits du néré
Accompagner les actions des Jeunes de Floirac à Diébougou

Murs et bureaux avaient bien besoin d'un coup de neuf.

 

Floirac Cap Burkina signe régulièrement des conventions avec la mairie de Floirac et celle de Diébougou par lesquelles elle fixe sa participation aux projets du Service Jeunesse.
Il y a eu ainsi l'implication de 15 jeunes Floiracais dans la rénovation de 4 écoles primaires de Diébougou à l'été 2005.

 

 

 

le logo de la nouvelle actionDe même il y aura en 2008 la construction d'une nouvelle maternité, dans le village de Konsabla.