Bitumage de la route Yéguéresso-DiébougouBitumage de la route Yéguéresso-Diébougou

leFaso.net,
jeudi 2 août 2007.

Le premier grand chantier de développement auquel s’est attaqué le tout nouveau Premier ministre burkinabè depuis sa nomination en juin dernier, c’est la construction et le bitumage de la route Yéguéresso-Diébougou et de la bretelle de Hamélé.
En effet, le chef de l’Exécutif du Pays des hommes intègres, Tertius Zongo, a procédé, le mardi 31 juillet 2007, à Diébougou dans le Sud-Ouest du Burkina, situé à 315 km de Ouagadougou la capitale, au lancement officiel des travaux dudit projet. Le montant des infrastructures à réaliser s’élève à 26 milliards de FCFA avec un délai d’exécution de 24 mois.
Le 31 juillet 2007 est donc une date à inscrire dans l’histoire de Diébougou (...)

Un trait d’union entre le Mali, le Burkina et le Ghana
Le tronçon Yéguéresso-Diébougou (la nationale 27, longue de 118,5 km) commence dans l’agglomération de Yéguéresso (poste de la RN1 à la sortie de Bobo-Dioulasso, à environ 340 km de Ouagadougou sur l’axe Ouaga-Bobo et se termine dans la ville de Diébougou.
Quant à la bretelle de Hamélé (la départementale 122, longue de 6,3 km), elle commence dans l’agglomération de Ouessa sur la RN20 et prend fin à la frontière Burkina-Ghana, peu après le village de Hamélé. (...)

Aujourd’hui, dira le chef du département des Infrastructures et du Désenclavement, grâce au concours financier de la BADEA, de la Banque islamique de développement (BID), du Fonds kowétien pour le développement économique arabe (FKDEA), de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), nous sommes en mesure de procéder au lancement des travaux de construction et de bitumage de cette route, longue de 125 km, qui permettra, depuis la ville de Bobo-Dioulasso, de rallier la frontière ghanéenne en moins de 2 heures (...)

fermer la fenêtre